Cigares bio Plasencia sur le marché français

Avec près de 30 millions de cigares par an, le plus gros producteur de tabac au monde, Plasencia, propose maintenant et de manière exclusive aux aficionados des cigares bio. En France, les cigares produits par Plasencia sont notamment distribués par la marque Maya Selva. Le producteur espère ainsi surfer sur la vague du bio et ainsi renforcer sa distribution en Europe.

Peut-on alors réellement parler de cigares bio ?

La gamme dite de cigares bio intitulée « Reserva Organica » ne porte pas le label bio officiel mais elle affirme clairement être issue à 100% d’une agriculture biologique. Alors comment faire la part des choses ? Il est évident que le cigare dit bio n’est pas moins dangereux pour la santé qu’un cigare classique mais le fabricant Nestor Plasencia compte bien s’implanter et se faire une place dans ce secteur de plus en plus plébiscité qui est l’agriculture biologique. Sa présence régulière en France afin de promouvoir ses cigares conforte cette envie de perpétuer une aventure commencée en 1998.

Le tabac bio n’est pas réellement une grande nouveauté dans l’univers des fumeurs mais elle reste récente dans le secteur des articles cigares. A noter que la production de tabac bio représente uniquement 1% de la totalité de l’exploitation du groupe Plasencia. En effet, la famille concentre son activité de production de cigares bio sur une « petite » surface de 20 hectares malgré un coût deux fois plus élevé qu’une production classique. Une démarche qui rencontre toutefois un vif succès puisque l’activité bio a permis à la famille Plasencia de développer des techniques de luttes contre les insectes nuisibles sans insecticide, notamment grâce à l’ail, certains champignons ou encore une espèce de guêpes.

tabac 100% bio cigares bio

Tabac bio, un argument toujours contesté.

Le « bio » demeure un argument contesté par bon nombre d’associations de lutte contre le tabagisme et d’organismes de surveillance de la santé mais reste utilisé depuis des années par les cigarettiers.

Aux Etats-Unis par exemple, la marque American Spirit, lancée en 1982 par l’un des plus gros producteurs de tabac au monde, British American Tobacco (BAT), semble être la première à avoir utilisé un argument de cigarettes bio. Coté français, le groupe Altadis Distribution France marque clairement son orientation vers une cigarette bio en proposant pas moins de six marques de cigarettes affichant sur le paquet « sans additif » ou « sans pesticide ». Des pratiques marketing qui opposent régulièrement les cigarettiers aux associations contre le tabagisme lors de procès.

Il faut donc bien prendre en considération que le label « bio » ne concerne que la culture et l’exploitation du tabac sans insecticide ou autres produits chimiques mais qu’il ne garantit pas les étapes suivantes de fabrication comme le séchage ou la fermentation.

 

Les articles suivants pourraient également vous intéresser :

A propos de Jérémy (116 Articles)

Web rédacteur et passionné par le monde des fumeurs, ma mission est de vous accompagner au quotidien en traitant des sujets qui nous concernent tous. Aujourd’hui je m’occupe du blog Smoking.fr et vous invite à retrouver mes articles conseils sur l’univers des fumeurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Merci d'entrer votre nom, email et commentaire.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.